La bombe allemande

En Aout 2018, Christian Hacke lançait depuis l'Université de la Bundeswehr un pavé dans la marre en déclarant que l'Allemagne avait besoin de la bombe atomique. Cette déclaration faisait suite à un autre pavé lancé en 2017 par Donald Trump, dont chacun sait qu'il excelle à cet exercice, et qui remettait brutalement en cause l'engagement des Etats-Unis à défendre l'Europe. Puis vint le tour d'Emmanuel Macron qui déclarait en 2019 que l'OTAN était en état de mort cérébrale, ce qui suscita l'indignation de ses partenaires européens, notamment de l'Allemagne.

Après le temps des provocations, arrive maintenant le temps des propositions et de la discussion, avec le discours d’Emmanuel Macron à l'école de guerre en février 2020. Au vu des premières réactions des politiques allemands, c'est un temps nettement plus long qui vient de s'ouvrir.