Comprendre l'autre: Allemagne et France


L’Allemagne vient de se joindre à la France pour proposer un plan de relance à l’échelle européenne à hauteur de 500 milliards d’euros, proposition reprise pas la Commission de Bruxelles avec une enveloppe encore plus importante de 750 milliards d’euros.

Ce plan vient de faire tomber les dernières réticences allemandes face aux emprunts « Corona » et à la mutualisation des dettes en Europe. Il s’agit ni plus ni moins d’un tabou, celui de la hantise de l’inflation depuis la crise économique de 1929 qui mena au national-socialisme et à la guerre mondiale, qui tombe en Allemagne.

En réalité, crise après crise, l’Allemagne n’a jamais refusé la solidarité budgétaire. Crise après crise, l’Allemagne reconstruit l’Europe qu’elle avait détruite.